Webnews

Un prestataire SEO doit-il accepter tous les contrats ?

Aujourd’hui, je vous propose de nous attarder sur un point sensible en matière d’entrepreneuriat. En effet, que l’on soit une agence web ou un prestataire indépendant, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux clients ou de clients plus « importants » pour améliorer l’image de notre société et en assurer sa pérennité.
Cependant, doit-on accepter tous les contrats lorsqu’il s’agit de référencement naturel ?

Mon avis sur la question est très tranché : NON, il ne faut pas accepter tous les contrats !

Vous allez me dire (et à juste titre) qu’il s’agit d’un problème de riche, car en les temps qui court, il est difficile de dire non. Mais je sais également, par expérience, que cela peut vite se retourner contre vous et peut-être même mettre votre structure en péril.

Voici le top 5 des prospects avec lesquels il faut prendre un maximum de précaution avant de signer :

Le prospect qui sait tout !

C’est sûrement l’un des plus dangereux.
En effet, le référencement est un travail collaboratif (vous ne serez sûrement pas le seul à intervenir sur le site). S’il est difficile de faire comprendre à votre prospect qu’il ne va pas dans le bon sens et qu’il estime être capable de vous apprendre votre métier lors de vos premiers échanges, c’est que cela risque de mal de passer.
D’autant plus que lorsqu’il y aura un problème, il saura tout vous remettre sur le dos en pointant votre manque de professionnalisme, d’efficacité et/ou de conseils…
Avec les mises à jour engagées par Google, nul doute qu’au premier mouvement négatif, il montera au créneau…

Le prospect au budget très limité

Le référencement naturel coûte de plus en plus cher. Quel que soit le secteur d’activité, il devient de moins en moins aisé d’annoncer correctement sur les moteurs de recherche. Si votre prospect n’a pas de budget, il sera vite pris à la gorge ou vous ne pourrez pas lui proposer une prestation décente. Dans les deux cas, il ne restera pas longtemps.

Le prospect à 90 %

A contrario, ne vous faites pas avoir par le client unique qui correspond à 90% de votre chiffre d’affaires. En effet, vous n’êtes jamais à l’abri d’une mise à jour Google qui lui fasse perdre son positionnement et donc, votre gagne-pain… Je ne vous parle pas des conséquences pour votre entreprise…

Le prospect au projet grotesque

Votre prospect vous présente un projet qui n’est pas viable en l’état : accompagnez-le dans le développement de son idée plutôt de signer du référencement à tout prix. En effet, si le projet n’est pas viable, il aura des visites, mais pas de conversions. Il ne faut pas se leurrer, si le client n’a pas de retour, il ne restera pas.

Le prospect avec lequel vous ne vous entendez pas

Dans le business, il n’y a pas de place pour les sentiments : c’est vrai !
Mais le référencement naturel est basé sur l’échange et la collaboration. Vous serez amené, vous ou votre équipe, à être régulièrement en relation avec votre client. Si le courant ne passe pas, il sera difficile d’élaborer une stratégie pérenne, car vous (ou votre équipe) ne souhaiterez(a) pas être en contact régulier avec cet interlocuteur. Difficile de travailler correctement dans ces conditions.

partenariat

Bref, peser le pour et le contre…

Dans tous les cas, il faut prendre un maximum de précaution avant de signer un contrat de référencement avec un prospect. Prenez le temps de peser le pour et le contre et oublier le One Shot à tout prix ! En effet, je ne vous apprendrai rien en vous disant que le référencement naturel est un processus long. Si votre client part rapidement, vous n’aurez jamais le temps de mettre en place une stratégie potable et de mettre en avant votre savoir-faire.

Un mal pour un bien ?

Deux options sont possibles, soit signer et gratter un petit peu d’argent, soit être capable de mettre des barrières quittent à perdre un prospect. Dans le premier cas, vous risquez de vous faire une réputation négative au profit de quelques deniers. Il ne faut pas oublier qu’un client insatisfait propage en moyenne trois fois plus l’information qu’un client satisfait… Dans le second, votre structure mettra peut-être plus de temps à trouver son équilibre financier, mais elle mettra surtout en avant un service qualitatif basé sur la franchise et l’esprit collaboratif. Dans un secteur qui souffre des arnaques : la droiture est souvent le meilleur des arguments…

Selon vous ? Un prestataire SEO doit-il accepter tous les contrats ?

Lien utile : http://targetweb.fr/conception-site-internet/communication-internet/referencement-naturel/